autoproduction la chanson indépendante


Des textes de chansons disponibles par des auteurs en autoproduction





Essayer d'comprendre

Comme les chanteurs gnangnan
A la bouche j'avais qu'amour
Je sais c'est navrant
J'ajoutais « toujours »
Je croyais ma rime très belle
A chaque fois la chute était cruelle

Besoin de boniments
Au point de perdre son temps
Au volant d'aventurettes
On voit la vie par la lorgnette
On passe à côté du possible
Sans rien remarquer d'indicible

Conjuguer au futur
C'était ma grande aventure
J'allais droit dans l'mur
Encore une blessure
Aussitôt je replongeais
Les mêmes causes produisent les mêmes effets

Besoin de boniments
Au point de perdre son temps
Au volant d'aventurettes
On voit la vie par la lorgnette
On passe à côté du possible
Sans rien remarquer d'indicible

Je vis dans le présent
Et je vois passer le temps
Seul(e) pas solitaire
J'écoute les mystères
Partager et non prendre
Jamais combattre essayer d'comprendre

Je vis dans le présent
Et je vois passer le temps
Seul(e) pas solitaire
J'écoute les mystères
Partager et non prendre
Jamais combattre essayer d'comprendre

Jamais combattre essayer d'comprendre









Formation béton

Ils m'ont proposé une formation
Une formation de maçon
Parait qu'on manque de maçons
Dans notre belle région
Les officiels ont dit
Qu'il faut plus de maisons
Dans notre pays

Manque t'on vraiment vraiment de maisons
Personne ne pose la question
Fait-on les bonnes additions
Ou alors oublie-t-on
Quelques murs bien cachés
Même pas en locations
Très bien cachés

Construire
Toujours dit-on
Il faut construire
Plus de béton
C'est bon pour les élections

Et si le nombre des sans radiateurs
Etait nett'ment inférieur
Aux résidences secondaires
Que pourrait-on faite ?
Taxer les maisons vides
J'crois qu'les parlementaires
M'diront perfide

Mais si on construit des belles maisons
Avec un parc une volière
J'te parie qu'elles finiront
Dixièmes résidences secondaires
Les officiels ont dit
Qu'il faut plus de maison
Dans notre pays

Construire
Toujours dit-on
Il faut construire
Plus de béton
C'est bon pour les élections

Faut bâtir des maisons tell'ment moches
Qu'les riches jamais ne s'approchent
Baraques des nouveaux Gavroches
Trente années de crédit
Pour des murs en briquettes rouges
Pas donné le taudis
Quand enfin tu dis ouf
On reconstruit